· 

La guerre des pailles ou comment siroter son cocktail en 2020 ?

Depuis le 1er janvier, fini les pailles en plastique à usage unique (1) dans les cafés, bars ou restaurants. Enfin, presque fini, ce sera vraiment le cas une fois les stocks écoulés, bien sûr (2). Oui, mais boire à la paille c’est agréable me direz-vous, et ça permet aussi de préserver les dents de certaines boissons. Alors les alternatives à la paille plastique jetable se multiplient. Petit tour d’horizon des tendances printemps/été 2020 pour boire son (virgin) Mojito en terrasse avec style...

 

Il y a les réutilisables : en inox, verre, bambou... Brisons au passage deux tabous à leur sujet. Non, les pailles réutilisables ne posent pas plus de problème d’hygiène qu’un autre ustensile de table… si on les nettoie correctement ! Donc on ne passe pas à côté d’un entretien régulier et approfondi, avec un goupillon prévu à cet usage et/ou au lave-vaisselle pour les modèles en inox ou en verre, cela permettra aussi de les utiliser longtemps. Et oui, les modèles de paille en verre peuvent se casser suite à une chute sur un sol dur, mais pas de risque de casse en bouche, leur composition permet une très bonne résistance en utilisation normale.

 

On trouve aussi les comestibles : en pâte crue, sucre, pomme… Fabriquées à partir de ressources naturelles et alimentaires, avec des goûts différents, elles font partie de la dégustation et disparaissent dès la fin de votre pause gourmande.

Et enfin, les recyclables : en amidon de maïs, canne à sucre, paille, noyaux d’avocats, papier/carton… Dans cette catégorie, attention à l’usage massif du terme « biodégradable », car on ne vous dit pas dans quelles conditions et en combien de temps. Les pailles en matières naturelles seront compostables, tandis que les pailles en papier/carton seront plutôt recyclables (si elles sont jetées dans le bac de tri !). 

 

Parmi toutes ces alternatives aux pailles jetables en plastique, il y en a sûrement une faite pour vous. Pour la choisir, il vous faudra bien penser à leur utilisation, notamment à la température des boissons chaudes. Sous peine de voir vos clients bien déçus, comme moi lorsque la paille en carton qu’on m’a servie la semaine dernière est devenue molle après 10 min dans un grand latte macchiato, me laissant en cadeau un arrière-goût de papier…

 

Enfin, la solution la plus écologique reste simplement de boire sans paille ! Si on ne peut qu’encourager des solutions réutilisables ou qui disparaîtront dans la nature beaucoup plus vite que le plastique, force est de constater que la production et le transport de ces pailles ont un impact écologique. Voire un bilan carbone très mauvais pour les matières les plus voyageuses ! Même si les pailles auraient été inventées il y a plusieurs millénaires, leur usage de masse est né à la fin du 19e et début du 20 siècles. Dans leur utilisation banale (on ne parle pas ici des hôpitaux où elles permettent aux patients de boire de l’eau tout en restant allongés), ne pourrait-on donc pas finalement se passer de ces « gadgets » ?

 

(1) Article L541-10-5 du code de l’environnement

(2) Article 4 du Décret n° 2019-1451 du 24 décembre 2019 relatif à l'interdiction de certains produits en plastique à usage unique

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0